Ludiversité

Fondation de France 2014

Fondation de France 2014

Bilan des ateliers « Jeu découverte » :

Nous aurons pu effectuer, grâce au soutien de la Fondation de France, les 10 ateliers « Jeu découverte » que nous nous étions fixé, dont 7 sur 2013-2014, et 3 programmés sur 2015.Soit :

 

- Une initiation Disc-golf ouverte à tous le 15-12-2013, ayant touché 3 personnes âgées et 2 personnes déficientes visuelles.   

- Une animation à la Maison de retraite de Couzon aux Monts d’or, le 29-03-2014, menée en partenariat avec les résidents des œuvres Saint Léonnard (déficience mentale), et formés par Ludiversité sur les jeux proposés.

- Une animation à l’accueil de jour de l’ADAPT (déficience mentale), Lyon 7ème, le 25-09-2014, et menée par 4 de nos adhérents, formés et encadrés par l’animatrice de Ludiversité.

- Une animation au Foyer APF l’étincelle (handicap moteur), Lyon 7ème, le 16-10-2014, menée par 6 adhérents de Ludiversité, encadrés par l’animatrice de l’association.

- Une animation au Foyer Rhodanien des aveugles (Maison de retraite pour déficients visuels et autres handicaps associés), Lyon 7ème,  le 23-10-2014, menée par 5 adhérents et encadrés par l’animatrice de Ludiversité.

- Une animation au Foyer Galliéni (déficience visuelle), Villeurbanne, le 6-11-2014, menée par 4 adhérents et encadrée par l’animatrice de Ludiversité.

-  Une animation à la Maison de retraite Atlantis, Lyon 7ème, le 27-11-2014, menée par 5 adhérents, et encadrée par l’animatrice de Ludiversité.

-  L’animation prévue au foyer des Primevères (enfants déficients visuels avec troubles associés), le 15-01-2015, menée par 3 adhérents, et encadrée par l’animatrice de Ludiversité.

-  L’animation de la Passerelle IDEF (accueil d’enfants en situation familiale difficile), Bron-Parilly, prévue le 2-04-2015.

-   L’animation de la Résidence du 6ème (EHPAD), Lyon 6ème, prévue en avril 2015 (date à fixer), avec l’idée d’un partenariat avec La Maisnie de la Chesnaie sur un complément d’animation avec jeux anciens et danses Renaissance.

 

Aussi, suite au bilan fait avec l’éducateur ou l’animateur des centres spécialisés concernés, il est donc ressorti le formidable dynamisme que cela a pu provoquer auprès de leur résidents. Il apparaît évidents, de la part de ces encadrants, d’avoir pu bénéficier d’un nouveau regard sur ceux-ci. Ils constatent, en effet, que plusieurs de leurs résidents, habituellement des plus inhibés, ou réticents aux activités proposées, le sont bien moins et davantage réceptifs à ce qui leur est proposé depuis notre passage.

On nous confirme que ce qui aura pu contribuer à renforcer leur estime de soi, confiance en leurs capacités, et leur désir ou curiosité, aura été pour une grande part la participation de toute notre équipe de bénévoles vivants, avec leur handicap, sans doute les mêmes tares  qu’eux, et leur permettant ainsi de se projeter à leur tour comme un défi.

C’est donc avec fierté que nous avons pu réaliser bien au-delà de nos objectifs premiers, même si quelques centres n’ont pas même daigné nous accorder un temps de bilan suite à l’animation menée chez eux, malgré plusieurs relance de notre part.

Reste que pour beaucoup, les difficultés liées au budget ne semblent pas négligeables, et donc un véritable obstacle aux projets qui pourraient être réalisés suite à cette « découverte » très positive.

Par là, 2 des centres, pour l’instant, nous auront demandé une continuité, mais dans leur possibilités financières, sur seulement quelques animations à l’années, alors qu’elles auraient peut-être souhaiter un projet autour du Jeu, plus régulier, de façon mensuelle, bien plus approfondi en lien avec les projets individuels de leurs résidents.    

Concernant donc l’objectif du soutien de la Fondation de France  comme un tremplin vers la possibilité du financement d’un poste d’animatrice au sein de Ludiversité, cela semble plutôt difficilement atteignable faute de moyens de la part des centres, ou de Ludiversité. Par contre, la reconnaissance de notre association pour la promotion du Jeu accessible à tous a pu commencer à prendre doucement son envol dans les réseaux sociaux, et c’est déjà une grande chose... Petit à petit, le petit oiseau Ludique fera peut-être son nid comme les grands.

Concernant les formations Jeu auprès des bénévoles de Ludiversité, et tenant compte de l’importance des retours de la part des éducateurs des centres spécialisés ou maisons de retraite, nous confirmons la nécéssité de ces formations.

Celles-ci ont ainsi pu rendre plus à l’aise plusieurs de nos adhérents, dans la conduite d’un jeu, sa retransmission, mais aussi dans l’échange avec leurs interlocuteurs, qu’ils soient en situation de différence, se sentant à égal, pouvant leur donner des conseils, leur démontrer des possibles dans leurs aptitudes, ou que ce soit des publics à sensibiliser. Cela a donc pu se faire pour préparer des animations telles que le Fest’dif, le Critérium de jeux sportifs traditionnels en Bretagne, l’animation pour les étudiants et enseignats de l’ENS, l’animation auprès des familles d’enfants déficients visuels au CAMSP, ou lors du Colloque du CTRDV, ou ne serait-ce que pour préparer à l’animation lors d’une fête de quartier avec des habitants, tel qu’avec Prenez Racine à Lyon Mermoz.

Ce qui est intéressant se montre aussi par l’attitude, les ressentis, ou les envies qui s’élargissent dans les yeux de nos bénévoles. Ainsi, ceux qui auront participé aux animations de Prenez Racine se soucient au quotidien du devenir de la Pépinière, comme se sentant inclus parmi les habitants du quartier, leurs maux, et leur cause.

De même, l’équipe de bénévoles se sentant suffisamment en confiance aura pu prendre l’animation de la Journée Mondiale du Refus de la Misère en quasi –autonomie. De la même façon, une autre de nos adhérents aura pris l’initiative d’assurer à elle seule un repas dans le noir au nom de Ludiversité.

Egalement, 2 de nos bénévoles déficients visuels, grandis par leurs expérience au travers des animations et de leurs rencontres avec différents publics, se montrent alors plus forts en devenant militants pour  l’accessibilité de tous en ville, et plus particulièrement de leur village. Et c’est en osant aller faire des revendications auprès de leur mairie qu’ils vont en profiter aussi pour proposer des animations dans le village et sans doute créer leur propre association. Une belle avancée humaine.

 

Avec tous nos remerciement au soutien bénéfique de la Fondation de France.

 

                                                                                     Gladys Valatx      

                                                                                     Présidente de Ludiversité



24/06/2015

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres