Ludiversité

La Marelle des citoyens, Maison des solidarités - 9 Décembre 2015

La Marelle des citoyens - Maison des solidarités

9 Décembre 2015

 

Une dizaine de personnes étaient présentes à cette formation pouvant apporter de nouveaux supports sur comment aborder les sujets de citoyenneté avec les enfants.

 

1 - Georges Duriez,  de La Maison des solidarités, nous a présenté plusieurs petits jeux simples à mettre en

     place :

  • Sous forme de jeu de « moi aussi » : l’enfant doit annoncer quelque chose qui le rend unique et gagne si personne ne dit « moi aussi », mais on se rend compte au cours du jeu que l’on se retrouve finalement beaucoup de choses en commun avec les autres.
  • Sous forme de dessin de sa carte d’identité : la dessiner et la poser sur un planisphère. On se rend compte alors qu’il existe une grande diversité parmi nous.
  • Sous forme de « Les 2 font la paire » : chacun a un mot et doit trouver celui qui a la définition qui lui correspond, puis doivent faire une épreuve ensemble (en s’adaptant chacun à l’autre et apprendre le vivre ensemble).
  • Sous forme de 1 2 3 soleil : avancer ou reculer selon qu’on arrive à nommer ou définir un lieu (mairie, équipement sportif, lieu de culte…). Ce jeu peut aussi se faire sous forme du jeu du dictionnaire (chacun note une définition et doit trouver celui qui a la plus probable). 
  • Sous forme de jeu de l’Oie «Liberté, égalité, fraternité » : avec des cases sur les valeurs de la société et de pouvoir, ou devoir, avancer ou reculer, selon nos droits et nos devoirs respectés ou non.
  • Sous forme de Chamboule tout : viser les non-droits notés sur des boites  à détruire (ex : « j’ai le droit de garer ma voiture sur le trottoir quand je suis pressé et n’ai pas de place autour » ou « j’ai le droit de jeter des papiers par terre puisque quelqu’un nettoiera  après »…).
  • Sous forme du jeu des Terriers : faire rentrer les balles dans des filets où sont notés les droits et les devoirs.
  • Sous forme de jeu culinaire : chacun pioche un plat inscrit sur un papier sur un plateau, on lui demande alors s’il connait, s’il aime ça, et s’il sait d’où ça vient. Chacun se rend alors compte au fur et à mesure de la discussion et du jeu que les différents plats mangés viennent d’une grande diversité de pays différents.

2 – Présentation  par Vitacolo du jeu « Devenir citoyen : la Grande Aventure » :

 

Principe du jeu : plusieurs équipes représentent un village différent et un conseil municipal qui va décider de constructions à faire dans ce village. Chaque village part avec des ressources de 50 à 100 points de construction et doit choisir ce qu’il préfère développer pour le bien de sa commune (ex : une mairie, une école, une boulangerie, une discothèque…). Chacun de ces bâtiments rapporte soit des points de Bonheur individuel, des points de Partage,  des points d’Engagement. Cela permet alors le débat au sein du village et entre les villages ensuite sur les choix de construction.  Ce jeu permet ainsi la prise de parole et de position, l’arbitrage,  des choix et décisions dans le respect de la démocratie, et la compréhensiondes valeurs politiques derrière les constructions.

 

3 – Présentation par Ludiversité de jeux en lien avec la citoyenneté :

 

  • Présentation du projet de fabrication et adaptation de jeux  accessible à tous : permettre à des enfants d’avoir une réflexion sur comment adapter des jeux qu’ils vont fabriquer pour qu’ils puissent être accessibles à des personnes non-voyantes, et permettre de jouer ensemble.  Ce projet permet également de s’intéresser à l’environnement à travers la fabrication en matières recyclables.  Il ouvre aussi à une grande diversité culturelle des jeux traditionnels du Monde.
  • Présentation du jeu « Les enfants du Monde » : le principe du jeu apprend, à travers le parcours de personnages de différents pays du Monde, à se faire des cadeaux de quelque chose de leur pays  lorsqu’ils se croisent sur une case, à découvrir la richesse et la diversité des éléments du Monde (les différentes maisons, animaux, aliments, paysages… qui peuvent exister).
  • Présentation du jeu « Handidéfi » de Sylvie Niogret : un parcours de personnages  handicapés semé d’embûches, que ceux-ci doivent pouvoir résoudre (en répondant aux questions de connaissance sur les moyens de compensation), et ceci afin de remplir leur valise au plus vite pour partir en voyage. La sélection de certaines cartes défi  ou info montre qu’on peut non seulement travailler sur le handicap dans ce jeu, mais aussi sur l’esprit de citoyenneté en général
    • Exemple 1 : La voiture mal garée qui empêche de passer une personne en fauteuil, mais peut mettre en danger tout autant des enfants, des personnes âgées ou malmarchantes, des poussettes…, car devant descendre sur la route pour contourner l’obstacle.
    • Exemple 2 : Une personne avec des difficultés d’élocution auprès de qui il faudra faire preuve d’attention et de patience si on veut lui accorder son droit de parole citoyen.
    • Exemple 3 : Une personne handicapée à laquelle une attention plus soutenue et une meilleure accessibilité aux établissements publics sont nécessaires pour qu’elle puisse exercer ses pleins droits et devoirs de citoyenne (comme l’accès à une réunion de débat au 5ème étage sans ascenseur).

     

Gladys VALATX



20/12/2015

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres